11 août 1999, midi, heure de Paris.

Cela vous rappelle-t-il quelque chose ?

La dernière éclipse totale du millénaire, une des plus magnifiques.

C’était aussi la date de la fin du monde prédite par Nostradamus dans les années 1560.

Il s’était trompé d’un mois. Avec les moyens astrologiques de l’époque, nous pouvons lui pardonner.

En dressant la carte de ce jour, les indices semblent bien minces pour déceler une fin du monde. Mais en se remettant dans l’état d’esprit de cette période, c’était peut-être suffisant.

Que révèle le thème ?

Un T carré entre Mars en Scorpion, Soleil-Lune en conjonction en Lion (l’éclipse) et Saturne en Taureau. Si on prend 12 ° d’orbe, ce qui est beaucoup pour des planètes lentes, Saturne est en conjonction avec Jupiter.

Qui dit T carré dit obligatoirement opposition. Nous l’avons ici entre Mars et Saturne-Jupiter.

Voilà ce qui a affolé notre bon Michel.

Au niveau de l’interprétation, l’opposition Mars-Saturne marque le conflit de deux forces contraires : Mars qui pousse et Saturne qui freine.

De même, la conjonction large Saturne-Jupiter marque encore l’association de deux énergies contraires : Saturne l’interdiction et Jupiter l’excès.

Prise en otage entre ces forces, la pauvre petite éclipse pouvait, à l’époque, laisser présager une destruction rapide (Lune) des forces de vie (Soleil) par la guerre (Mars), la religion dictatoriale, l’Inquisition et la peur du châtiment divin (Saturne) et les empoisonnements alimentaires ou la famine, très fréquents à cette époque (Jupiter).

Tout cela risquait d’être amplifié car chaque planète se trouvait dans le signe qui décuplait ses effets.

C’est ce qu’à dû conclure Nostradamus en voyant le thème.

Le plus comique dans tout ça, c’est que s’il avait vu la position des trans-saturniennes (Uranus, Neptune et Pluton) qui n’étaient pas encore découvertes, sa terreur aurait été à son comble !

Car le thème du 11 août 1999 a effectivement une configuration spectaculaire.

Le T carré devient une Croix Cosmique (carré complet) entre toutes les planètes dites violentes qui vont s’opposer les unes aux autres.

Ainsi, notre pauvre petite éclipse se retrouve en plus, prise en otage par Uranus (les tremblements de terre mais aussi le terrorisme), Neptune (les inondations mais aussi les armes chimiques) et Pluton (les éruptions volcaniques mais aussi les armes nucléaires).

Ajoutons l’opposition Mercure/Uranus-Neptune (les cyclones, les tempêtes, les raz se marées mais aussi la coupure de toutes les formes de communications).

Et, cerise sur le gâteau, on peut ajouter l’opposition Uranus-Lune qui aurait pu présager la chute de la station Mir prédite par certain couturier.

Effectivement, un thème d’Apocalypse qui en a effrayé plus d’un !

Or, que s’est-il passé ce jour-là ?

Rien !

Nostradamus a eu peur pour rien !

La seule chose positive du thème est le trigone Vénus-Jupiter (l’Amour exalté) et le trigone Soleil-Lune/Pluton (la conscientisation de l’émotivité).

Et le trigone Mercure/Chiron (la communication spirituelle).

Ce qui pourrait signifier que ces trois petits aspects liés à l’amour, au ressenti, à la réflexion et à la spiritualité auraient réussi, à eux seuls, à contrebalancer cette amplification d'énergies destructrices !

Comme a dit je ne sais plus qui (et il me pardonnera), le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas.

Un bel exemple ! De là à penser que l’amour a sauvé la planète ?

Cette idée me plait beaucoup.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir