Interpréter les rêves sur Internet ? Que nenni !

 

Le rêve est ce qu’il y a de plus intime chez une personne. Il correspond à son vécu, ses souvenirs mais, avant tout, ses émotions. L’interprétation n’est donc pas un travail qui se fait à la légère mais sur des bases solides de communication, d’entente, de confiance et de ressentis. Ce qui me semble assez aléatoire sur un site Internet.
Personnellement, pour faire ce travail, j’ai besoin de plusieurs choses :
D’abord, comme je l’ai écrit, « ressentir » la personne, c'est-à-dire la rencontrer en cabinet, face à moi et non pas à travers un écran où je ne verrai que sa tête. Ou encore pire, uniquement en échangeant par écrit.
La première impression est déjà très révélatrice : visage, vêtements, attitude, gestes… La morphopsychologie et l’étude comportementale vont me donner les premières indications pour conduire mon entretien.
Ai-je devant moi une sombre Saturnienne, rigide et obstinée,qu'il faudra mettre en confiance ? Une « réagissante » débordée par ses émois qu'il faudra apaiser ? Une extravertie bouillonnante et parfumée qui me coupera la parole sans arrêt ? Une timorée au regard en recul et aux gestes retenus, qu’il faudra constamment rassurer ?
Ces premières indications très précieuses me permettront d’orienter l’entretien. Or, ces informations de base, je ne les aurai sûrement pas par Internet.
Ensuite, toute ma vie professionnelle s’est axée sur un principe qu’on nous rappelle continuellement : la notion du secret professionnel.
Que devient cette notion lorsque l’interprétation du rêve apparaît sur un forum public alors qu’elle aurait dû, au moins, être donnée en messagerie privée ? D’autant plus quand les détails ne sont peut-être pas ce qu’on aurait envie que les autres lisent ? Et que, justement, les autres pourront lire et relire et commenter entre eux. Comme si n’importe qui venait fouiller dans les dossiers et les étaler au grand jour. Qui accepte de se laisser déshabiller ainsi sans qu’on lui en ait au moins demandé l’autorisation ?
Si, en plus, tout est écrit par une personne dont, de surcroit, on ne connaît rien, que deviendront ces informations ? Sans sombrer dans la paranoïa, j’avoue que, personnellement, je refuse de prendre un tel risque.
Pour moi, Internet devrait être comme en cabinet, ce qui n’est pas le cas. Tout se fait oralement et en privé. Rien n’empêche le consultant de prendre des notes s’il le souhaite. Mais rien, absolument rien, ne doit sortir de cet entretien. Quelles sont les garanties d’une telle sécurité sur un site ?
En plus, si la consultation se passe mal, comment vais-je intervenir pour arranger les choses si je ne suis pas avec la personne ? Si je ne peux pas la toucher ? L’allonger si elle se sent mal ? Comment l’aider si elle n’assume pas ? Comment lui offrir un verre d’eau ou un carré de chocolat pour bien la ramener ici et maintenant ?
Et comment assurer le suivi qui s’impose dans cette relation, quand je me sens un minimum responsable et honnête ?
Car, une fois le rêve interprété, en supposant que je ne me suis pas trompée, la personne saura-t-elle s’en accommoder ?
Pour moi, une interprétation de rêve doit être un dialogue oral, pas écrit. En plus, les symboles ne sont pas les mêmes d’une personne à l’autre et, à mon avis, les archétypes ne suffisent pas. Il faut donc pouvoir discuter tranquillement, sans risquer d’être coupé à un moment ou à un autre par un problème technique ou une connexion déficiente.
Donc, pour moi, pas d’interprétation de rêve sur un site public ou privé. A la limite, je proposerai plutôt à la personne de lui apprendre à interpréter elle-même ses rêves.
Pour ce travail, à mon avis, il faut des capacités d'accueil permettant d’assumer les réactions des patients et de les endiguer si besoin. Et surtout, des garanties de respect du secret professionnel. Ce que ne peut pas donner une rencontre par messagerie.
Mais, à chacun de faire comme il ressent.

Ajouter un Commentaire