Nous avons tous ressenti un jour ou l’autre cette étrange impression d’avoir « déjà vécu » ce que nous vivons.

C’est ce qu’on appelle en termes scientifiques la paramnésie.

femme assise.2

A titre indicatif, le poète Ovide (43 av J C) l’évoquait déjà !

Bien sûr, nous n’osons pas en parler de peur de paraître ridicule. Et notre rationalisme s’empresse de nous donner des explications rassurantes, bien connectées à notre cerveau gauche.

Pourtant, ce merveilleux phénomène gagnerait à être étudié avec un peu plus de sérieux.

C’est ce que nous allons essayer de faire en émettant plusieurs hypothèses que chacun sera en droit de retenir ou pas.

Car, dans l’enseignement que nous donnons, « la règle première » reste et restera toujours : chacun est libre de ses pensées.

- L’interprétation la plus rationnelle serait un décalage dans la stimulation des deux parties du cerveau, la droite (intuition) et la gauche (raison). Ainsi, une partie du cerveau prendrait conscience d’un événement une fraction de seconde avant l’autre, ce qui expliquerait ce sentiment du déjà vécu lorsque cet événement arriverait à l’autre moitié du cerveau.

Pour rassurer les rêveurs, je dirai que cette théorie n’a jamais été prouvée.

- La théorie psychologique prétend que l’inconscient serait prévenu de l’événement avant le conscient, provoquant ainsi cette pré connaissance du futur.

Guère plus convaincant.

- La théorie neurophysiologique serait que le « déjà vécu » serait une réminiscence (fausse mémoire), une illusion causée par un raté de l’électricité cervicale au niveau des lobes temporaux du cortex.

Pareil : reste à prouver…

- La théorie psychanalyste suppose qu’une perception égotique instinctive et inconsciente créerait des interférences dans l’esprit provocant la résurgence des « archétypes » (instincts primordiaux qui dorment dans notre conscience dès la naissance).

J’avoue que les thèses scientifiques ne me conviennent pas. Alors, voyons un peu ce qu’en pense le cerveau droit.

Le « déjà vécu » serait une pré connaissance innée de notre futur, qui se révèle à nous par flashes et nous indique un déblocage de nos pouvoirs occultes.

Une autre théorie prétend que nous serions capables de distordre le temps jusqu’à nous faire ressentir par exemple que le futur vient du passé.

Mais l’explication que je préfère et celle qui me semble la plus crédible, c’est celle du « rebirth », la réincarnation.

Le « déjà vécu » serait des souvenirs d’événements de nos vies antérieures que nous sommes en train de revivre. Ainsi, ils nous donneraient l’occasion de réparer certaines erreurs ou de perfectionner certaines réussites en nous remettant dans des situations qui n’ont pas pu aboutir dans notre très lointain passé.

Le déjà vécu ne serait alors qu’un appel karmique à plus d’attention à ce que nous sommes en train de vivre… Ou de revivre. Et que nous devons essayer d’achever ici et maintenant.

Des moments-clés le « déjà vécu » ?

En tout cas des événements qui devraient, à mon avis, retenir toute notre attention.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir