Sommes-nous Prométhée quelque part ?

Un des épisodes les plus connus de la mythologie grecque est l’histoire de Prométhée qui vole le feu à Zeus pour le redonner aux hommes alors que Zeus, déçu par leur comportement, les en avait privés.

Pour le punir, Zeus enchaîne Prométhée sur un rocher. Un aigle vient tous les jours lui dévorer le foie qui se régénère chaque nuit.

Sans entrer trop loin dans l’interprétation des symboles, en voici un petit aperçu, transposé dans la mythologie chrétienne.

D’abord, le nom « Prométhée » signifie : pensée prévoyante. En ce sens, Pensée Prévoyante se fierait plus à elle qu’à Dieu (Zeus).

Le Feu est le symbole de Dieu, l’Etincelle Divine, car c’est le seul élément qui ne peut pas s’altérer.

Si Pensée Prévoyante avait demandé le Feu à Dieu, Dieu, qui n’est qu’Amour, lui aurait expliqué comment l’acquérir par elle-même. Mais, jugeant que c’était trop humiliant ou trop long pour elle de demander, Pensée Prévoyante a préféré le voler. Donc, devenir Dieu direct, sans l’aide de Dieu et, encore plus, en s’opposant à Lui, en Le trompant.

Ainsi, Pensée Prévoyante pourrait être le riche de la parabole de Lazare. Celui qui croit qu’il n’a besoin de personne pour découvrir sa part divine. Il se fie alors uniquement à son orgueil qui lui souffle de « devenir Dieu par lui-même ».

Sur un autre plan, en rendant le Feu aux humains, Pensée Prévoyante leur permet « de devenir des Dieux avant d’être des hommes ». C’est à dire d’acquérir le pouvoir avant la sagesse. Avec le risque évident de se détruire par manque de fraternité. C’est d’ailleurs ce qui se passe ici tous les jours. Le plus bel exemple reste celui de la bombe atomique. J’imagine que vous êtes d’accord.

Donc Pensée Prévoyante vole le Feu, le rend aux humains qui, évidemment, ne sont pas toujours prêts à le recevoir… Et arrive le châtiment.

Mais pas n’importe lequel !

Le foie dévoré : encore un beau symbole. Qu’est-ce qui peut dévorer le corps ainsi, à petit feu (Feu ?) ? Quant au foie, organe anti poison sans lequel on ne peut vivre, ça vous inspire quoi ?

Si Dieu avait voulu nous révéler directement notre partie divine, nous serions tous restés des Anges et pas devenus des humains. S’Il nous a faits humains, c’est pour expérimenter notre humanité, c’est à dire nous comporter comme des humains. Que signifie pour nous « devenir humain » ? Là interviennent les notions d’Amour et de moralité.

Est-il possible de nous connecter sans méprise à notre part divine avant d’avoir été humain ?

L’aigle dévore le foie, donc le détruit en l’arrachant par petits morceaux… Ce qui détruit le foie et le corps, cellule par cellule, est une maladie appelée cancer. Pourquoi le foie ? Parce que le foie est lié à « la foi ». Pensée Prévoyante à douté de Dieu en voulant laisser les humains devenir Dieu par eux-mêmes, sans suivre le chemin conseillé par Dieu. Elle manquait donc de foi en Dieu. Pas de foi ? Pas de foie. Il s’élimine.

Quant à l’aigle, c’est la seule créature de Dieu pouvant regarder le soleil en face sans devenir aveugle. Il symbolise ce désir de Pensée Prévoyante qui veut, elle aussi, non seulement regarder le soleil (donc Dieu) en face en volant le Feu mais, en plus, le provoque en redonnant aux hommes ce que Dieu leur a pris. L’aigle ne symboliserait-il pas le choc en retour de l’ego surdimensionné de Pensée Prévoyante qui, en redonnant le Feu aux humains, a voulu se prendre pour Dieu ?

En résumé, par son ego totalement opposé aux Lois Divines d’Amour et de Moralité, Pensée Prévoyante s’est provoquée un cancer du foie.

Pour que son supplice s’arrête, il suffirait qu’elle se remette en question et comprenne qu’éveiller sa part divine ne signifie pas « devenir Dieu à la place de Dieu » comme un certain Vizir voulant être Calife à la place du Calife, mais « révéler la divinité de Dieu à travers elle ». Mais son ego l’en empêche en préférant rester dans l’obscurantisme de l’illusion. C’est la raison pour laquelle son foie, si résistant, se régénère « la nuit » et pas le jour, afin d’être à nouveau dévoré le lendemain.

La solution ? Que Pensée Provisoire accepte de se remettre dans la parole de Dieu qui, rappelons-le, est entièrement gratuite puisque Dieu est Amour. Donc, ce n’est pas Dieu qui a enchaîné Pensée Prévoyante sur le rocher. C’est juste elle qui s’imagine ça ; car il est plus facile pour elle de se positionner comme victime que coupable. Mais, incapable de renoncer à son ego au profit de sa foi, c’est Pensée Prévoyante qui s’enchaîne elle-même sur le rocher, terre inculte, sans comprendre qu’elle seule peut se libérer.

L’enseignement à tirer de ce mythe est dans notre façon d’interpréter l’idée d’éveiller le Divin en nous. Soit nous le faisons comme Prométhée, en « souhaitant devenir Dieu nous-mêmes, à la place de Dieu ». Nous deviendrons alors des faux dieux (Goa’uld) et nous finirons détruits par notre ego.

Soit nous comprenons qu’éveiller notre part divine consiste à « laisser passer en nous » l’Etincelle Divine, dont nous devenons le véhicule, afin de la répandre autour de nous, dans l’Amour et le respect des autres, de l’autre puis du Tout Autre.

Rappelons que nous avons toujours le choix et que chacun correspond à une nécessité que nous ne pouvons pas comprendre dans notre monde de 3ème dimension.

Rappelons aussi qu’un mythe est universel et qu’il peut s’interpréter de différente façon. Cette interprétation est la mienne, du moins, celle que j’ai comprise à travers l’enseignement de « mes » Maîtres, essentiellement celui de Rafaël Payeur que je remercie.

A vous d’interpréter la vôtre.

Ajouter un Commentaire