Les ondes de formes 

Dans son livre « La médecine de l’habitat », Jacques La Maya évoque les ondes ou énergies de forme.

D’après ce qu’il écrit, la formologie est l’étude scientifique des microvibrations provoquées par la forme de la matière dans les objets ou les formes géométriques en 2 ou 3 dimensions.

Nous en revenons au fameux principe : tout est vibration. Tout vibre, tout émet : un meuble, un objet, un dessin, une couleur, le coin saillant d’un appartement, etc.

En effet, ils captent les forces telluriques et les réémettent en les transformant en fonction de leurs propres formes : bénéfiques si leur forme est harmonieuse et apaisante, nocives si leur forme est agressive ou déséquilibrée.

A cela s’ajoutent les imprégnations qu’ils ont reçues des personnes qui les ont utilisés.

Il s’agit de « champs d’influences qui se font sentir autour de toute chose comme de tout être vivant ». Des émanations éthériques, donc invisibles, mais que les personnes sensibles captent sans le savoir.

Ces ondes de formes ont toujours une polarité + ou -.

Ce n’est pas forcément une propagation d’ondes mais, parfois, seulement un champ statique. Le plus extraordinaire est que ce champ peut rester sur place même si l’objet est enlevé.

Bien que ces ondes de formes soient extrêmement faibles en intensité, nos vibrations personnelles les captent et c’est ainsi qu’elles agissent sur nous de façon positive ou négative. D’où l’importance de renforcer notre propre champ éthérique qui peut alors nous protéger comme un bouclier énergétique.

Il est possible de travailler sur ces ondes de formes et c’est un des buts de la géobiologie. De même, la pensée maitrisée et dirigée peut, elle aussi, agir dans ce domaine.

Pour ceux qui étudient le Feng Shui, cette théorie pourrait expliquer pourquoi certaines matières, certaines formes ou certaines couleurs s’harmonisent plus particulièrement avec certains éléments.

Mais surtout, comme cela est souvent rappelé, pourquoi l’intuition reste si précieuse au niveau du ressenti de l’environnement.

Donc, une fois de plus, faisons confiance à notre intuition !

Ajouter un Commentaire